Accueil de la CCPLCL
Plan du site
Contactez-nous
Rechercher
Mentions légales
Marchés publics
Liens
Envoyer cette rubrique à un ami Imprimer cette page Administration de CCPLCL
Accueil de la CCPLCL > Environnement > Bassin versant Quillimadec > Actions agriculteurs

Actions agricoles à destination des professionnels

Les actions agricoles se décomposent en :
  • des actions dites « collectives » : formations sur la fertilisation ou le désherbage, démonstrations, fermes ouvertes, essais sur la fertilisation, panneaux de communication bord de route, campagne de pesée d’épandeur, bulletins d’information techniques et chartes des prescripteurs

  • des actions dites « individuelles » d’engagement des agriculteurs dans une démarche de progrès agronomique.

 

LES ACTIONS COLLECTIVES

Les bulletins d’information touchent à des thèmes divers :


- Poster règlementation 2010 (éco-conditionnalité des aides PAC depuis 2010 et règlementation environnementale depuis 2010) et dialogue technique fumier sur pâture
- la fertilisation du maïs (Dialogues Technique n°4, Dialogues Technique n°13)
- l'entretien des sièges d'exploitation et des bords de champs (Dialogues Technique n°6)
- le bilan du suivi des parcelles fertilisées (Dialogues Technique n°7)
- le couvert végétal sous maïs (Dialogues Technique n° 8)
- la réglementation environnementale (Dialogues Technique n°9)
- la gestion des pâtures (Dialogues Technique n°10)
- le désherbage mécanique ou mixte (Dialogues Technique n°11)
- le réglage du matériel (fiches techniques)
- la fertilisation du maïs après chou, ou du chou après
         Flashs techniques :
         fertilisation chou après chou 2007
         fertilisation maïs après chou 2007
         fertilisation chou après chou 2008
         fertilisation maïs après chou 2008
- l’entretien des cours d’eau (Dialogues Technique n°12)
- l'utilisation du starter et le couvert sous maïs grain (Dialogues Technique n°13)
- l'utilisation du fumier sur prairies (dialogue technique n°16)

Dans le cadre de la présente charte de territoire, 4 lettres d'information ont été envoyées aux agriculteurs : 

- Lettre 1
- Lettre 2
- Lettre 3
- Lettre 4

Des démonstrations sur des thèmes variés ont été menées :

- démonstrations d’épandage de lisier,
- démonstration de binage,
- démonstration d’implantation de couvert végétal
- démonstration de destruction mécanique du couvert végétal
- ferme ouverte avec visite du local phytosanitaire, de l’aire de remplissage


Deux chartes ont été signées par l’ensemble des prescripteurs (organismes de ventes et de conseil en produits phytosanitaires ou engrais à savoir les coopératives, négoces, centres de gestion,  bureaux d’étude et contrôle laitier) :

- une charte de bonnes pratiques de protection des cultures (téléchargez la charte)

une charte de bonnes pratiques de fertilisation azotée (téléchargez la charte)

Les prescripteurs s’y engagent sur plusieurs points : leur participation à la démarche de bassin versant, la promotion de la fertilisation raisonnée, la promotion des couverts végétaux, l’information des agriculteurs sur leurs obligations réglementaires, l’utilisation des diagnostics des parcelles à risque de transfert de polluants vers l’eau, …



LES ACTIONS INDIVIDUELLES

Les contrats de progrès agronomiques ont été proposés aux agriculteurs.

Il y a 4 sortes de contrats :

  • Les contrats nationaux (de 2000 à 2006) : proposés sur l’ensemble de la France et basés sur des aides/ha pour des pratiques plus respectueuses de l’environnement comme la fertilisation raisonnée, le désherbage mécanique, l’implantation de couvert végétal, ….Il s’agit du CTE (Contrat Territorial d’Exploitation) et du CAD (Contrat d’Agriculture Durable).
  • Les contrats de progrès agronomiques des bassins versants : Le Bassin versant Aber Wrac’h voisin a proposé l’EPA (engagement de progrès agronomique) et le Bassin versant du Quillimadec a proposé le contrat d’objectif (CO). Le contenu des 2 types de contrat n’est pas le même puisque la problématique n’est pas la même sur les deux bassins versants.
  • Les MAE (Mesures Agri-Environnementales) (à partir de 2009) : Le contenu des MAE proposés sur le Bassin versant du Quillimadec sera défini courant 2009.
  • Les contrats de progrès agronomiques des bassins versants : les contratc d'objectifs


104 exploitants sont actuellement en contrat d’objectifs. Ils ont pris divers engagements d’évolution de pratiques :
  • Fertilisation : optimiser la fertilisation (dose (écart au conseil, utilisation des références du GREN), période d’apports adaptées (fumier avant maïs, lisier sur pâture), outils de gestion : bande double densité, nitracheck, matériel : fertilisation localisée en pomme de terre), épandre plus de surfaces en céréales (+ 182 ha), colza si manque de capacité de stockage
  • Herbe : optimiser la gestion de l’herbe (outils : mesure hauteur d’herbe avec herbomètre, conseil par un spécialiste, groupe d’échange),  augmenter la surface en herbe de 5 %, éviter le surpâturage (parcelles « parking »), sursemis pour prolonger la durée de vie des pâtures ou à l’inverse herbe de courte durée (3 ans)
  • Aménagement : construire des talus ou haies (40 km), améliorer le potentiel dénitrifiant des zones humides
  • Couvert végétal : implanter du RGI sous maïs (+ 230 ha), implanter les couverts dans les 15 jours après la récolte, frigo pour récolte plus précoce des pommes de terre….
  • Rotation : betteraves après retournement de prairies, culture consommatrice après haricot, pois et échalote




Nombre d'engagements dans un contrat de progrès agronomique : 301 exploitations sur le bassin versant


Les évolutions observées dans le cadre des contrats d'objectifs de 2000 à 2014

C’est ainsi qu’entre 2000 et 2014, on a pu constater une amélioration de la fertilisation chez les agriculteurs du bassin versant avec  - 43 % d’azote organique (fumiers et lisiers) et – 30 % d’azote minéral (engrais) utilisés.

Téléchargez les résultats relatifs à l'évolution des pratiques agricoles

La couverture des sols en hiver, qui permet de capter les nitrates non utilisés par la plante précédemment récoltée, s’est généralisée dans les contrats d’objectifs et depuis elle est devenue obligatoire dans le cadre de la Directive Nitrates.
A l’heure actuelle, les agriculteurs cherchent à optimiser l’impact du couvert végétal en le mettant le plus tôt possible après la moisson voir dans la culture comme c’est le cas pour l’herbe installé en juin dans le maïs encore jeune.

 

 

 


 

La reconstruction de haies, talus, bandes enherbées permet de limiter l’érosion et donc l’entraînement de polluants vers la rivière : construction de 6.6 km de talus et 2.9 km de haies sur le bassin versant.

Les agriculteurs ont signé un contrat d’objectifs pour 3 ans, ce qui peut laisser présager des nouvelles améliorations.

 


Découvrez toutes nos rubriques sur ce sujet :

 


 
 

Communauté de Communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes

12, boulevard des Frères Lumière - BP 75
29260 Lesneven
02 98 21 11 77 - Fax : 02 98 83 16 91

Courriel
| Facebook | Newsletter économie
Certaines images utilisées peuvent provenir du site Freepik

 
Copyright © Anaximandre 2017

Powred by Ker-e-liamm